Prévenez les overdoses lors des rassemblements et des festivals estivaux

Le Groupe de travail sur la prévention des surdoses et l’intervention en la matière d’Ottawa  rappelle aux résidents de redoubler de prudence pendant les festivités de la saison estivale. Il explique que les overdoses, dues à la consommation de drogues, d’alcool ou d’une combinaison des deux, peuvent être évitées. Le Groupe de travail prévient également que les risques d’agressions sexuelles facilitées par l’alcool et la drogue augmentent lors de grands événements.

Le Groupe de travail sur la prévention des surdoses et l’intervention en la matière d’Ottawa rappelle également aux festivaliers que des comprimés contrefaits distribués à Ottawa ont obtenu des résultats positifs pour le fentanyl, un opioïde qui est de 50 à 100 fois plus puissant que la morphine. Il est très risqué et potentiellement mortel de se procurer des drogues de la rue d’une source non médicale comme d’un ami, en ligne ou d’un revendeur de drogue. Il n’y a aucune façon de vérifier le contenu réel des comprimés contrefaits et leur degré de toxicité possible. On devrait acheter ou se procurer des drogues uniquement chez un pharmacien local ou chez un professionnel de la santé agrée.

Chaque année à Ottawa, une trentaine de personnes décèdent d’une overdose accidentelle de drogue, et le nombre de visites aux urgences liées à des overdoses accidentelles a presque doublé de 2009 à 2015. En 2016, dans les salles d’urgence d’Ottawa, 22 cas par semaine, en moyenne, étaient attribuables à une overdose de drogue potentiellement mortelle.

Afin de diminuer les risques d’overdose et d’agression sexuelle, le Groupe de travail collabore avec les organisateurs de festivals, les entreprises de sécurité et les fournisseurs de premiers soins, et prodigue des conseils aux festivaliers pour qu’ils fassent la fête intelligemment.

  • Ne mélangez pas de drogues avec d’autres drogues comme de l’alcool (en anglais seulement). Consommer plus d’une drogue à la fois augmente le risque d’overdose.
  • Hydratez-vous en buvant beaucoup d’eau et arrêtez-vous fréquemment de danser pour éviter la déshydratation et la hausse de la température corporelle.
  • N’acceptez pas de boisson (ni même de l’eau) d’un étranger – les risques d’agressions sexuelles facilitées par l’alcool et la drogue augmentent lors de grands événements tels les festivals.
  • Dites-le!Si vous ne vous sentez pas bien ou vous vous sentez en danger, n’hésitez pas à le dire. Obtenez de l’aide auprès de vos amis, de fournisseurs de premiers soins ou d’un employé du festival.
  • Avant de sortir, prévoyez un retour à la maison en toute sécurité – assurez-vous d’avoir un chauffeur désigné ou planifiez d’avance votre itinéraire en autobus ou en taxi.
  • Il n’est pas nécessaire de prendre de la drogue pour s’éclater lors d’un festival.

Les festivaliers qui décident de consommer des drogues doivent :

  • Ne jamais le faire seuls – Restez avec des amis en qui vous avez confiance et veillez les uns sur les autres.
  • Y aller doucement s’ils utilisent une nouvelle substance.
  • Avoir de la naloxone sur eux. – il s’agit d’un médicament qui inverse temporairement les effets d’une overdose d’opioïdes
  • Appeler le 9-1-1 immédiatement s’ils sont témoin d’une overdose – Prodiguez les premiers soins, administrez de la naloxone et, si vous êtes sur le site du festival, envoyez quelqu’un chercher le personnel médical qui est sur place.

Les festivaliers doivent reconnaître les signes d’une overdose, qui comprennent :

  • Respiration lente ou absence de respiration
  • Lèvres et ongles bleutés
  • Absence de mouvement
  • Étouffement possible
  • Sons de gargouillement ou des ronflements profonds
  • Impossibilité de réveiller la personne
  • Peau froide et moite
  • Pupilles très petites (ou micropupilles)

Le Groupe de travail sur la prévention des surdoses et l’intervention en la matière d’Ottawa travaille de concert avec les organisateurs de festivals afin de réduire les méfaits causés aux festivaliers, notamment en favorisant la formation des préposés aux premiers soins et autres premiers intervenants dans les domaines de la prévention des overdoses, de la consommation d’opioïdes et de l’administration de naloxone. Vous pouvez obtenir gratuitement une trousse de naloxone à emporter dans les pharmacies et auprès d’autres organismes d’Ottawa. Pour en savoir plus sur les overdoses et connaître les façons de les prévenir, visitez la page ArretOverdoseOttawa.ca.

Le Groupe de travail sur la prévention des surdoses et les interventions en la matière comprend les membres suivants : Santé publique Ottawa, Service paramédic d’Ottawa, Service de police d’Ottawa, Service des incendies d’Ottawa, OC Transpo, L’Hôpital d’Ottawa, Hôpital Royal d’Ottawa, Hôpital Montfort, Hôpital Queensway Carleton, Hôpital pour enfants de l’est de l’Ontario, Rideauwood Addictions and Family Services, Bureau du coroner régional, Coalition des centres de santé et de ressources communautaires, Pharmacie Respect, Réseau local d’intégration des services de santé de Champlain, Centre de détention Ottawa Carleton, Association des pharmacies d’Ottawa-Carleton, Direction de santé publique, Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais.

Partage