Série 2019-2020 de signatures – Ottawa Story Tellers

Event Details

Date de l'événement: Apr 23, 2020 - May 14, 2020
Emplacement: Le Théâtre de la Cour des Arts au 2, avenue Daly

23/04/2020 11:04:30 14/05/2020 12:59:59 15 Série 2019-2020 de signatures – Ottawa Story Tellers Attiser votre imagination : des mondes épiques et fantastiques des grands artistes littéraires aux trésors historiques cachés, en passant par des voyages personnels extraordinaires,... Le Théâtre de la Cour des Arts au 2, avenue Daly true MM/DD/YYYY

Attiser votre imagination : des mondes épiques et fantastiques des grands artistes littéraires aux trésors historiques cachés, en passant par des voyages personnels extraordinaires, notre série Signature vous ravira, vous engagera et vous inspirera. Des narrateurs professionnels présentent des spectacles entre octobre et mai. La plupart des programmes sont destinés à un public âgé de 12 ans+. Tous les spectacles ont lieu dans les locaux de la Cour des arts (2, avenue Daly).

Faits saillants

Jeudi le 21 novembre | Jeff Wright avec Blame it on Zeus’ Thunderbolt : La VRAIE histoire de la guerre de Troie (Théâtre de la Cour des Arts)

Blame it on Zeus’ Thunderbolt : La VRAIE histoire de la guerre de Troie avec le narrateur Jeff Wright est un voyage spirituel, rapide et parfois irrévérencieux à travers les origines mythologiques de la guerre de Troie. Les troubles commencent au sommet du mont Olympe lorsque Zeus, roi des dieux, est une nouvelle fois victime des exigences insatiables de son propre éclair divin. Mais ce qui aurait dû être un petit soap-opéra olympique de mauvais goût se transforme rapidement en quelque chose de plus grand et de plus laid lorsque trois humains – Achille, Paris et Hélène de Troie – voient leur destin attiré par un drame olympique.

Mercredi le 4 mars | Jacqui du Toit avec Being coloured/ful in a black and white world (Théâtre de la Cour des Arts)

La narratrice internationale Jacqui du Toit vous emmène dans son pays natal, l’Afrique du Sud, à l’époque des grandes luttes, des soulèvements et des divisions raciales. Elle partage avec vous les détails et les histoires de son enfance dans l’apartheid et l’après-apartheid, l’époque des grands changements sociaux et de la création de la Nation arc-en-ciel. Avec ses récits expressifs et captivants, Jacqui vous fera rire, pleurer – et même danser – à la fin du spectacle.

Jeudi le 19 mars | Chirine El-Ansary Fragments d’éternité (Cour des Arts – ODD Box)

La célèbre narratrice internationale Chirine El Ansary revient au Canada avec des histoires encore plus fascinantes et inspirantes ! Pourquoi cet homme se tient-il nu au milieu d’un embouteillage ? Les crocodiles du Nil mangent-ils vraiment les pêcheurs, et les singes portent-ils malheur ? Que se passe-t-il si un jour peu propice vous vous rasez ? Est-il possible d’arrêter le temps ? Des histoires choisies avec amour, et qui sont devenues, comme le décrit El Ansary, “une famille invisible”. Fragments d’éternité est une sélection éclectique d’histoires couvrant une incroyable carrière de 25 ans.

Jeudi le 23 avril | Keir Cutler avec Magnificence (Cour des Arts – ODD Box)

Magnificence est le dixième monologue original du montréalais Keir Cutler. Cette nouvelle œuvre est basée sur la relation de Keir avec sa défunte mère, May Ebbitt Cutler, ancienne maire de Westmount, fondatrice de « Tundra Books » et autrice du livre de souvenirs primé et très apprécié, « I Once Knew An Indian Woman », un livre qui a eu un grand effet sur Keir lorsqu’il était enfant. Le New York Times a publié une critique de son livre en 1973, déclarant : « La simplicité n’est plus facile à trouver, pas plus que la bonté. Dans cette histoire, elles sont illustrées de manière étonnante ». La pièce est mise en scène par le lauréat Paul Van Dyck.

Jeudi le 14 mai | Lucy van Oldenbarneveld avec Moi, Vivian Leigh and the Roller Rink (Théâtre de la Cour des Arts)

La journaliste et narratrice Lucy van Oldenbarneveld raconte son adolescence à Hamilton, en Ontario, où elle a tenté de s’échapper de la ville d’acier de la classe ouvrière, à travers le glamour et la romance d’ « Autant en emporte le vent ». La musique entraînante de la patinoire lui sert de bande sonore pour sa vie, alors qu’elle grandit du mauvais côté des pistes, avec une religion restrictive, des modèles douteux et une boule à facettes qui pourrait voir l’avenir. En laissant passer sa chance de se marier dans un empire local de l’industrie ovocole, elle découvre que son courageux esprit d’entreprise peut être la clé pour ne plus jamais avoir faim.

Plus d’informations sur l’événement

Visite du site Web – EN

Connectez-vous à l’événement

Coordonnées

613.322.8336

Partage